facebookinstagramyoutuberssrss

mintzalasai

Actu de l'euskara

Eneko Gorri remporte le prix Txillardegi-Hausnartu

Les prix Txillardegi-Hausnartu sont distribués par le Cluster de Sociolinguistique et l’Université du Pays Basque (EHU-UPV) et récompensent chaque année des travaux de recherche en sociolinguistique. Dans son travail de recherche, Eneko Gorri propose la construction d'un écosystème de communication permettant de renforcer l'attachement et la pratique de l'euskara.

Euskaraz irakurri

2 Décembre 2020

PREMIER PRIX:

Ongi etorri. Un écosystème communicatif pour développer l’euskara.

Auteur: Eneko Gorri Gantier

Le jury a considéré que l’auteur a fait un travail intéressant de systématisation. Il a apporté de nouvelles idées et de nouvelles approches. Il a identifié des pistes pour aller au-delà d’une offre atomisée et a montré de nouvelles voies. Il a parfaitement analysé les cibles et a intégré de nombreux travaux de références dans sa réflexion.

Résumé: La pandémie a totalement bouleversé nos vies depuis le printemps 2020 et a mis en exergue la vulnérabilité et les inégalités de notre société.

Confiné.e.s chez nous, nous avons eu besoin d’outils pour continuer à vivre, à s’amuser et à apprendre en euskara. Et surtout des espaces pour hébérger ces outils. Beaucoup d’acteurs ont partagé des contenus en euskara. Au Pays Basque Nord, les acteurs sociaux, avec le soutien des institutions, ont lancé la campagne "Etxean euskaraz" (en euskara, à la maison). La répercussion avait été surprenante. Et nous avons beaucoup appris.

Mais cette campagne a généré des interrogations vis-à-vis du futur: comment diffuser les ressources pour vivre en euskara, afin qu’elles puissent parvenir aux personnes qui en ont besoin? Serait-il possible de continuer d’une manière organisée, réfléchie et ambitieuse cette coopération qui est née dans une situation de crise? Et si la création d’un outil partagé pourrait répondre à d’autres besoins périphériques?

Cet écrit essaye de répondre à ces interrogations.

DEUXIEME PRIX:

La langue basque dans la région Tolosaldea: une cartographie

Auteur: Garikoitz Goikoetxea Etxeberria

Selon le jury, il s’agit d’une analyse très complète, riche en données et références. Il se base sur la vision classique de la sociolinguistique quantitative, en exploitant parfaitement les données disponibles. De plus, il arrive à une conclusion claire. Il évalue les aspects positifs et négatifs et grâce à la systématisation, il fait des propositions.

Résumé: Arrêt: la connaissance augmente mais la pratique est bloquée. Régression: les arnasgune diminuent (lieux où l’euskara est pratiquée naturellement). Les données linguistiques des dernières années sont inquiétantes, dans les villages auparavant bascophones en particulier. Que se passe-t-il? Dans ce travail, nous analysons l’évolution d’une région euskaldun, en s’appuyant sur des données statistiques: nous avons choisi la région de Tolosaldea qui englobe 28 villages et avons comparé les données sociolinguistiques pour définir les tendances et les causes. Tolosaldea est une des régions avec le plus de bascophones au Pays Basque, mais il y a beaucoup de différences d’un village à l’autre. L’objectif de notre travail est de comparer les opinions autour des changements sociolinguistiques des dernières années avec les données.

TROISIEME PRIX:

Les médias locaux, acteurs de la revitalisation linguistique: trois études de cas au Pays Basque Nord et à la Péninsule du Yucatan.

Auteurs: Ainhoa Morón Lasa et Beñat Garaio Mendizabal

Le jury souligne le fait de s’appuyer sur des références étrangères pour comprendre nos propres cas, comme le faisait Txillardegi. Il est intéressant d’analyser le fond des initiatives citoyennes et bénévoles. La méthode de l’approche appréciative est une contribution et une vision très riche. De plus, le travail comporte des aspects et thématiques très actuels, comme l’activisme numérique.

Résumé: Il existe beaucoup d’initiatives dans le monde qui ont pour objectif de stopper la rapide disparition des langues. Notamment, les médias locaux sont des outils de revitalisation de langues minorisées, car ils permettent d’utiliser la langue et lui donnent du prestige. Dans notre travail, nous analysons trois médias de la péninsule du Yucatan (Mexique) et du Pays Basque nord. Ces médias avaient justement été créés pour promouvoir les langues maya et basque. L’objectif de notre travail est de connaître les effets de ces médias sur la revitalisation des langues et de comparer les caractéristiques communes. Pour cela, nous nous sommes basés sur des entretiens avec les créateurs et animateurs de ces projets. Les réponses que nous avons obtenues peuvent inspirer d’autres acteurs et locuteurs de langues minorisées.

Les prix Txillardegi-Hausnartu

Il s’agit, avec ces prix, créés en 2008, de promouvoir le développement et le renouvellement de la sociolinguistique basque théorique ou méthodologique. L’objectif est le suivant: encourager le travail des chercheurs qui sont déjà en relation directe avec la sociolinguistique basque et rallier au champ de la sociolinguistique basque des chercheurs n’ayant encore aucun contact avec ce domaine.

Le fondement théorique ou le point de vue des travaux originaux ne doit pas être forcément lié au domaine de la sociolinguistique; en revanche, dans de nombreux cas, les approches théoriques élaborées à partir du droit, de la sociologie, de l’économie, de la psychologie, de l’histoire, de la géographie, de la psychologie sociale, de l’anthropologie ou de tout autre branche scientifique peuvent être adaptées au champ de la sociolinguistique basque.

Avec les prix Txillardegi – Hausnartu, ils rendent hommage à Jose Luis Alvarez Enparantza Txillardegi, grand sociolinguiste basque, pour son travail dans le domaine des connaissances sociolinguistiques de la langue basque.

Source & Info+: http://www.soziolinguistika.eus/txillardegi-hausnartu

Email Facebook Google Twitter LinkedIn

Actu de l'euskara #topaketa #rencontre

Ekhi, l’euskara fait la une

27 Novembre 2020

Ekhi, l’euskara fait la une

Sur une terrasse près des bureaux du journal Berria à Bayonne, nous avons retrouvé Ekhi Erremundegi (Baiona 1989), profitant du soleil d’automne et de l’ambiance paisible d’entre deux confinements. Exceptionnellement pour Mintzalasai, on a inversé les rôles et il a répondu à notre interview.

LIRE | IRAKURRI

AGENDA

TOUT L'AGENDA | AGENDA OSOA

Restez informé, abonnez-vous à notre newsletter