mintzalasai

PortraitsMAIALEN ETCHEVERRY

Maialen, l’euskara, une richesse pour tous

Maialen Etcheverry (Hasparren) qui a pris il y a peu sa retraite professionnelle et politique bien méritée, a répondu à nos questions. Nous avons parlé de l’importance de l’euskara dans la médecine, dans la politique et de notre identité avec celle qui a été conseillère municipale et gynécologue à Biarritz.

Euskaraz irakurri

5 Février 2021 | ± 07min 34s

Tu as été médecin et conseillère en charge de la langue basque à Biarritz. Raconte-nous ton parcours.

Je suis née à Hasparren mais ma famille a déménagé à Bordeaux du fait du travail de mon père. J’y ai suivi des études de médecine et je me suis spécialisée en gynécologie. Puis, j’ai appris qu’il y avait un poste de gynécologue à Biarritz, voilà comment je suis arrivée ici. J’ai travaillé sur la côte labourdine pendant plus de 30 ans, jusqu’à ma retraite l’année dernière. J’ai fait mes premiers pas en politique dans la liste de Jakes Abeberry, et peu à peu, je suis arrivée à la Mairie de Biarritz, en tant que conseillère et adjointe en charge de l’euskara et de la culture basque.

Est-ce facile de développer l’euskara à Biarritz?

Notre premier objectif a été de proposer l’apprentissage de l’euskara ailleurs qu’à l’Ikastola, dans les écoles publiques et confessionnelles privées. Même si aujourd’hui c’est souvent le cas, au début ça n’a pas été facile.

C’était important d’avoir cette offre dans toutes les écoles, car ce sont ces jeunes qui porteront l’euskara dans l’avenir. Maintenant, les jeunes maîtrisent le batua (la langue unifiée), mais je pense qu’il ne faut pas oublier les anciennes expressions… Pour moi il est très important de garder les euskalki (dialectes). Une langue n’est pas seulement formée de mots et de grammaire, elle porte également notre identité. L’euskara batua est indispensable pour le futur, mais il ne faut pas oublier les anciennes expressions et les euskalki, car ils enrichissent notre culture. Il faut combiner les deux.

Est-ce que l’euskara est important dans le domaine de la santé?

Je parlais en euskara avec beaucoup de mes jeunes patientes. Lorsque l’on parle à un patient dans sa langue, la situation devient plus détendue. C’est pareil avec les personnes âgées, quand on parle en euskara à l’hôpital, les personnes âgées ont moins peur et sont plus à l’aise… Conscients de ces effets, nous avions beaucoup travaillé pour assurer un accueil en euskara à la polyclinique Aguiléra de Biarritz.

L’euskara, un avantage ou inconvénient dans le domaine politique?

Je crois que l’euskara est également important dans la politique, tous les candidats veulent un bascophone dans leur liste.

Penses-tu que les choses ont avancé à Biarritz?

Au début de mon parcours politique, Bernard Marie était Maire, et on peut dire qu’il n’appréciait pas vraiment les basques et l’euskara. Alors, notre priorité était de défendre la langue et la culture. A l’époque déjà, les Ikastola faisaient un travail formidable. C’est vrai que les choses ont beaucoup changé, mais il faut faire attention car rien n’est acquis pour toujours…

La revitalisation de l’euskara concerne tout le monde car l’euskara est une richesse qui nous appartient à tous, nous en avons tous la responsabilité.

Tu as quitté ton siège de conseillère municipale, qu’est-ce que t’a apporté cette expérience?

Ça a été une belle expérience… J’ai travaillé avec une très belle équipe, ce qui facilitait les choses. Nous avons obtenu de bons résultats, notamment le travail que fait le service de la langue basque, qui a été et sera indispensable à Biarritz.

Dans ton quotidien, combien utilises-tu l’euskara et combien le français?

Je pense que j’utilise les deux à parts égales. A la maison aussi, je parle les deux,donc c’est difficile de répondre.

Que ferais-tu pour que l’euskara soit davantage appris et pratiqué?

Déjà, les gens doivent l’apprendre… Après, il est important de proposer aux enfants une offre en euskara en dehors de l’ikastola ou de l’école pour qu’ils voient que cette langue est pratiquée en dehors du temps scolaire, dans le domaine du théâtre, des sports etc.

Un endroit sympa pour passer un bon moment en euskara?

Plutôt qu’un endroit, je dirais des personnes avec qui échanger, j’apprécie les moments que je partage en euskara avec mes amis.

Quelque chose que tu détestes?

Je n’aime pas la fausseté, et ce n’est pas ce qui manque dans la politique!

Quelque chose que tu aimes?

Rencontrer des gens, les relations,la sociabilité.

Comment serait le pays de l’euskara de tes rêves?

J’aime entendre des enfants parler euskara dans la rue…

Il n’y a pas très longtemps, on n’entendait pas du tout l’euskara à Biarritz.

L’euskara n’est pas un ascenseur social, c’est quelque chose qui nous ouvre aux autres, qui nous donne un point de vue différent.

Un de tes rêves?

Je suis une personne pragmatique, donc pas une grande rêveuse.

Mais ce qui est important pour moi, c’est la prise de conscience de notre pays, d’Euskal Herria (Pays Basque), un pays dans lequel tout le monde a sa place, mais ceux qui viennent de l’extérieur doivent comprendre qu’ici il y a notre manière de vivre, il faut la respecter. Il ne faut pas chasser les gens d’ici, et c’est ce qui arrive souvent à Biarritz, ce qui est insupportable.


L’euskara, un excellent émetteur

Portraits

L’euskara, un excellent émetteur

Même si elle parle euskara depuis toute petite, Bea Salaberri (Donamartiri, 1979) a découvert l’univers de la langue basque au lycée de Donibane Garazi. Pour assouvir sa curiosité, elle a quitté la Basse-Navarre pour aller à Baiona et terminer son processus d’alphabétisation. Depuis, elle y vit toujours, elle y travaille et elle y écrit.

Patxi Euskara + qu’hier, - que demain

Portraits

Patxi Euskara + qu’hier, - que demain

Comme dans le jeu des sept familles, Patxi Etcheverry (Angelu 1981) doit souvent expliquer sa place dans l’arbre généalogique au début de toute interview. Depuis qu’il est petit, il s’est imprégné de la culture basque, à la maison et au fronton du quartier Hardoy d’Anglet. Nous nous sommes retrouvé.e.s au fronton place libre des Hardoytarrak pour parler de l’importance de la langue, de la musique, des racines et de la transmission.

Euskara²= l’euskara à la maison + au travail

Portraits

Euskara²= l’euskara à la maison + au travail

Même si elle a grandi dans la capitale française, Hélène Charritton (1965 Paris) a toujours eu conscience de l’importance de l’euskara. Une fois rentrée au Pays Basque, elle a travaillé dans divers établissements avec différentes responsabilités dans le domaine de l’enseignement, en français et en euskara. Maintenant, elle s’appuie sur cette expérience et ses compétences pour aider les autres. Nous l’avons rencontrée à l’espace de Coworking qu’elle a créé: Ekitegia à Baiona.

Mi Yung: l’euskara est nécessaire pour lire derrière la carte postale

Portraits

Mi Yung: l’euskara est nécessaire pour lire derrière la carte postale

La graphiste Mi Yung Martin (Pessac 1978) avait entendu la langue basque pour la première fois quand elle est venue en vacances de Toulouse à la côte de Lapurdi. Elle a écouté son cœur, et a appris à connaître les coins et la vie du Pays Basque. Puis, elle a compris que l’euskara était la clé pour s’immerger dans son nouveau chez elle.

Renaud, l’euskara en un temps record!

Portraits

Renaud, l’euskara en un temps record!

Renaud Davant (Baiona 1992) appréciait jouer avec les images, alors il avait intégré le monde de l’audiovisuel. Diplôme en poche, un court séjour professionnel à Paris avait été suffisant pour qu’il comprenne que ce monde n’était pas fait pour lui. De retour de la capitale française, sa priorité était d’apprendre la langue basque. Maintenant, ce membre du gaztetxe Mizanbu enseigne l’euskara et s’implique dans la dynamique biarrote en faveur de la langue basque.

Philippe, une vie de saltimbasque

Portraits

Philippe, une vie de saltimbasque

Cette fois-ci, Mintzalasai a eu l’occasion de rendre visite à un grand homme, très important pour le Pays Basque. Le biarrot Philippe Oyhamburu (1921.06.26, Argelès-Gazost) nous a accueillis chez lui, près de la Médiathèque, avec le sourire, prêt pour une discussion intéressante. Le portrait de ce grand danseur, chanteur, auteur, conférencier, homme politique… mériterait un plus long entretien, pour écouter tout ce qu’il a à nous dire sur l’euskara, sur le Pays Basque, l’anarchie ou la culture. Néanmoins, voici un petit aperçu de ce qu’a vécu "Poupou" durant un siècle de vie.

Amets, rêver en euskara

Portraits

Amets, rêver en euskara

Nous avons rencontré Amets Perez (1998) à l’Université de Baiona. Jusqu’à peu, il y étudiait. Aujourd’hui, il a endossé le rôle inverse, il enseigne à la Gau Eskola (cours de basque pour adultes) de Biarritz.

Musika Bulegoa Sariak 2021

Musika Bulegoa Sariak 2021

  • 19 Mai | 19:00 | Biarritz

Mai 2021 (Maiatza)

L M M J V S D
01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Juin 2021 (Ekaina)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Juillet 2021 (Uztaila)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Août 2021 (Agorrila)

L M M J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
Aujourd'hui | Gaur

Septembre 2021 (Iraila)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Octobre 2021 (Urria)

L M M J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Novembre 2021 (Azaroa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30
Aujourd'hui | Gaur

Décembre 2021 (Abendua)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Janvier 2022 (Urtarrila)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Aujourd'hui | Gaur

Février 2022 (Otsaila)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28
Aujourd'hui | Gaur

Mars 2022 (Martxoa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Avril 2022 (Apirila)

L M M J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur