mintzalasai

PortraitsANTHONY MICHEL

AB ou OM? Je suis pour les bleus et blancs !

Plutôt que la compétition entre les sportifs, le jeune journaliste Anthony Michel préfère l’ambiance de l’après-match. Il a laissé les calanques de Marseille pour venir travailler à Bayonne. Puis il est tombé amoureux et a appris l’euskara. Maintenant, on peut l’écouter tous les jours en euskara sur France Bleu.

Euskaraz irakurri

4 Mars 2022 | ± 09min 45s

De Marseille à Bayonne, raconte-nous ton parcours.

J’ai grandi à Marseille et à 19 ans j’ai bougé pour suivre des études. J’ai fait des études de journalisme à Bordeaux et on m’a proposé de travailler à Bayonne. Je ne connaissais pas du tout le Pays Basque mais après y avoir travaillé pendant deux-trois ans, je m’y plaisais et j’ai décidé de rester. A ce moment-là, j’ai pensé qu’il serait utile d’apprendre l’euskara pour mon travail ou pour discuter avec les gens alors j’ai commencé à prendre des cours à AEK. Aujourd’hui je me sens bien ici et j’ai l’occasion de travailler en basque et en français à la radio France Bleu Pays Basque.


Et comment s’est passé ce voyage, du français au basque?

Au début, je suis tombé amoureux d’une personne euskaldun et j’ai pensé qu’il serait intéressant de pouvoir échanger en euskara, alors j’ai téléchargé un lexique sur Internet pour apprendre Egun on ou milesker. Après, on s’est séparés, mais l’envie d’apprendre l’euskara est restée et à la fin de mon contrat de travail, j’ai commencé les cours à la Gau eskola de Bayonne. J’ai entendu parler de l’internat de Forua et donc je me suis mis à fond dans le processus d’apprentissage. Au lieu de rester trois mois à l’internat, j’y ai passé neuf mois et je suis rentré avec un niveau B2. Par la suite, j’ai continué à aller à la Gau eskola. Aujourd’hui, je continue à améliorer mon niveau, grâce à mon travail, en interviewant des gens, en échangeant avec mes collègues qui me corrigent parfois… Tout ça m’aide à m’améliorer.


As-tu un conseil pour ceux qui souhaiteraient apprendre l’euskara?

Je dirais qu’il faut vraiment en avoir envie, il faut une grande volonté, sinon c’est difficile car les structures sont très différentes si l’on compare au français ou aux autres langues que l’on connaît. Dans mon cas, l’internat m’a vraiment beaucoup aidé parce que quand on parle en basque tous les jours, on voit viteles progrès et ça aide à rester motivé. Aux cours du soir, le processus est plus long et il faut plus de temps pour voir les progrès. Alors je dirais que le plus important dans mon parcours, ce sont la volonté et l’internat.


Quelle a été la réaction de tes proches en t’entendant parler en basque?

Ça a été assez amusant pour ma famille et mes amis de Marseille. Il faut dire que je n’ai aucun lien avec le Pays Basque donc ils ont été surpris. Mes amis me demandais si les gens parlaient en euskara ici, parce qu’à Marseille, il y la langue provençale mais elle n’est presque pas parlée, à l’exception de personnes âgées. Je leur ai expliqué la situation du Pays Basque, que l’euskara est présent également à la radio et dans la rue. Pour eux c’était difficile de le croire.

A la radio, mes collègues ont particulièrement apprécié qu’il y ait un autre bascophone. Puis en voyant que je viens de Marseille et que j’ai assez vite appris la langue, ils m’ont dit que d’autres collègues disent depuis longtemps qu’ils veulent apprendre le basque, mais ils n’ont pas encore fait le pas.


Penses-tu que l’euskara est assez présent dans les médias?

Je vois qu’il y a eu une évolution. En tout cas, depuis que j’y travaille. Mais je ne suis pas ici depuis assez longtemps pour pouvoir analyser. J’écoute Euskal Irratiak ou Euskadi Irratia en basque et sur France Bleu Pays Basque, il y a des actualités en bilingue. Tous les midis, Xexili Foix propose une heure d’émission en basque. Alors c’est vrai qu’on peut en faire plus, mais je crois qu’il y a une volonté de proposer une plus grande présence à l’euskara.


Quel est ton endroit préféré pour parler en euskara?

Je vis au Petit Bayonne et j’ai l’occasion de parler en euskara tous les jours: à la boulangerie ou dans les petits commerces de mon quartier.

Sinon, il y a le bar Kalostrape dont j’aime beaucoup l’ambiance et en plus, il est à côté de chez moi, donc c’est pratique.


Que trouve-t-on à Bayonne et pas à Marseille? Et vice-versa?

J’aime beaucoup vivre à Bayonne, je trouve que la ville a beaucoup d’avantages. On peut voire un verre, aller au cinéma, l’offre culturelle est riche, on a la montagne et la mer pas loin, et on a la possibilité d’aller au Pays Basque sud. En plus, c’est une belle ville, pas trop grande. J’aime bien cette taille moyenne.

En revanche, Marseille est une belle ville mais un peu trop grande à mon goût, il est plus difficile de créer des liens avec les gens.

Après, les calanques sont vraiment magnifiques et j’aime la capacité d’adaptation des marseillais. Ils ont toujours un plan B.


Que fais-tu quand tu n’es pas derrière le micro?

En dehors du travail, j’aime faire du vélo, sortir boire un verre avec mes amis, aller au cinéma et je vais beaucoup au Pays Basque sud aussi, à Donostia ou à Bilbo. Après, je suis membre de l’association des journalistes LGBT. Le but de l'association est de fournir des informations pour traiter correctement les questions LGBT, pour utiliser un vocabulaire correct et de répondre à toutes les questions liées à ce sujet. Je ne m’ennuie pas à vrai dire.


Supporter de l’OM ou de l’AB?

J’espère que mon père ne lira pas la réponse car il a toujours soutenu l’OM. Et moi je dirais que je soutiens les bleus et blancs, ça te va? Blagues à part, je dois avouer que je ne m’intéresse pas vraiment au sport, mais j’aime bien l’ambiance que ça génère, lors des matches ou des après-matches, les conversations entre les supporters, etc.


Pastis ou patxaran?

C’est facile, je n’aime pas le pastis alors je dirais le patxaran.


Quel est l’endroit qu’il faut visiter à Marseille?

Je vous conseillerais d’aller au grand musée MUCEM et de vous promener dans le quartier de la Joliette, le quartier du Panier,le vieux-port et surtout d’aller visiter les calanques.


Un rêve?

Je vais faire une réponse à la "Miss France" mais je dirais vivre dans la paix et dans l’amour…

Pour parler plus sérieusement, il est vrai que les deux dernières années ont été difficiles à cause de la crise sanitaire, donc je voudrais revenir à une vie plus "normale" comme beaucoup de gens je pense.


Sur la vague de l’euskara

Portraits

Sur la vague de l’euskara

Aujourd’hui, nous rencontrons une personne qui a pris une décision extraordinaire pendant qu’elle faisait la fête à San Fermin. Délia Delanne (Biarritz, 1996) a décidé d’apprendre l’euskara en pleine fête à Iruñea. Un an et deux stages en internat plus tard, la surfeuse dynamique de Biarritz a commencé à travailler à Euskal Herriko Laborantza Ganbara.

Apprendre à jouer avec les mots, en euskara

Portraits

Apprendre à jouer avec les mots, en euskara

Lur Renteria (1996, Baiona) enseigne le bertsu dans différentes écoles de Lapurdi, elle apprend aux élèves à jouer avec les mots, en euskara. A la veille des vacances d’été, son agenda se remplit de rendez-vous liés à la préparation du festival EHZ et à ses autres engagements militants.

Hâte de troquer la cravate pour le foulard rouge !

Portraits

Hâte de troquer la cravate pour le foulard rouge !

Bayonnais de cœur et musicien dans l'âme, Xabier Parrilla Etchart (Bayonne, janvier 1978) nous a accueilli à l’Hôtel de Ville de Bayonne pour nous raconter son quotidien en tant qu'élu municipal. Nous avons parlé politique linguistique et musique en profitant de la vue magnifique depuis le balcon du Roi Léon.

Yogalaia, l'accord parfait corps-esprit-joie

Portraits

Yogalaia, l'accord parfait corps-esprit-joie

Alors qu’elle voyageait en Himalaya, un chauffeur de taxi l’a déposée sur le bord de la route. C’est là que Léa Etchegoyhen (1985) a découvert le Yoga. En rentrant au Pays Basque, elle a compris que cette halte imprévue allait chambouler sa vie. En surmontant la peur du changement et en laissant derrière elle son travail de bureau, elle propose des cours au centre Yoga Baiona. C’est là qu’elle nous a accueillis.

A Biarritz on skate en euskara !

Portraits

A Biarritz on skate en euskara !

Le labourdin Xan Beheran (Saint-Jean-de-Luz, 1987), a fait de sa passion pour le skate, son métier. Il travaille au skatepark de Biarritz et il a lancé un projet pour lier le skate et l’euskara.

La militance est dans l’ADN des euskaldun

Portraits

La militance est dans l’ADN des euskaldun

Comme beaucoup de jeunes du Pays Basque nord, l'itsasuar Ihintza Irungarai (Bayonne 1991) a élu domicile dans le quartier Saint-Esprit de Bayonne. Elle nous a donné rendez-vous dans un bar agréable et nous avons discuté de ses activités et autres enjeux en tant que danseuse et euskaldun.

+ d’animations / - d’écrans !

Portraits

+ d’animations / - d’écrans !

Nous avons rencontré Jon Laplace (Bayonne, 1987) au collège Estitxu Robles de Bayonne, casquette sur la tête, ballon à la main. Il est l’éducateur du collège. Il nous a parlé de l’importance des animations pour créer des liens et pour mieux s’entendre entre adolescents et adultes. Il nous a aussi raconté des moments qu’il vit avec le Baiona FC.

Août 2022 (Agorrila)

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Septembre 2022 (Iraila)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Octobre 2022 (Urria)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Aujourd'hui | Gaur

Novembre 2022 (Azaroa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Décembre 2022 (Abendua)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Janvier 2023 (Urtarrila)

L M M J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
Aujourd'hui | Gaur

Février 2023 (Otsaila)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28
Aujourd'hui | Gaur

Mars 2023 (Martxoa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Avril 2023 (Apirila)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Mai 2023 (Maiatza)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Juin 2023 (Ekaina)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Juillet 2023 (Uztaila)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Aujourd'hui | Gaur