mintzalasai

PortraitsXAN BEHERAN

A Biarritz on skate en euskara !

Le labourdin Xan Beheran (Saint-Jean-de-Luz, 1987), a fait de sa passion pour le skate, son métier. Il travaille au skatepark de Biarritz et il a lancé un projet pour lier le skate et l’euskara.

Euskaraz irakurri

29 Avril 2022 | ± 08min 06s

Tu travailles sur un skate. Un métier de rêve pour beaucoupde gens?

Oui, c’est ainsi. Même s’il y a des aspects moins amusants comme dans partout, c’est un vrai plaisir de se lever le matin pour faire le travail que l’on aime. L’association de skate de Biarritz existe depuis 2002, mais au début, ils étaient dans un bâtiment très ancien. Le skatepark actuel a été construit en 2017 et maintenant, nous travaillons avec des gens d’horizons très différents. Il y a beaucoup de formations, il y a des skateurs de haut niveau, des profs de skate. C’est vrai que ce nouveau skatepark a beaucoup de succès.

Comment es-tu arrivé ici?

Je suis de Saint-Jean-de-Luz et j’ai commencé le skate très jeune, puis j’ai eu la chance de participer à des compétitions de haut niveau. L’ambiance était très bonne et les compétitions étaient comme des fêtes. J’ai eu la possibilité de voyager, j’ai été en Australie ou dans différents pays d’Europe, ce qui m’a permis de rencontrer beaucoup de gens. Maintenant, je dirais que le skate devient de plus en plus professionnel, l’ambiance est plus sérieuse.

Ensuite, j’ai eu un diplôme dans le domaine du sport et pendant quatre ans j’ai donné des cours de skate dans les écoles. Il y a trois ans, j’ai commencé à travailler au skatepark de Biarritz.

Quel est le public qui vient au skatepark?

Il y a des collégiens qui viennent pour apprendre ou améliorer leur technique de glisse. Au sein du club, nous avons 300 membres et chaque année, nous accueillons 2000 personnes. Nous avons différents profils de sportifs, allant des débutants aux plus hauts niveaux, de 4 à 65 ans, nous sommes ouverts à tous. Les jeunes du championnat régional s’entrainent ici, mais il y a aussi celles et ceux qui viennent passer un bon moment entre copains…

Il y a vraiment tous les profils et on est ouverts à tout le monde.

Tu as un projet pour motiver les enfants à parler en euskara dans le domaine du skate.

Je suis en train de monter un projet en direction des classes de l’ikastola et des écoles bilingues. Nous savons que dans les classes bilingues, le nombre d'enfants chute très nettement à l'entrée du collège, passant de 52 % à 19 %. Mon idée, c’est d’ouvrir une section skate en euskara en sixième, pour que les jeunes aient une motivation supplémentaire pour rester dans la filière bilingue. J’ai créé un Padlet en ligne sur cette thématique en euskara; afin que les professeurs puissent travailler sur le skateen classe: l’histoire du skate, le vocabulaire, les verbes, les émotions, les protections, l’architecture d’un skatepark, etc. Après avoir étudié et intégré ce vocabulaire et ces informations, le but c’est que les enfants les utilisent pour parler en euskara entre amis. Pour le moment je n’ai créé le Padlet qu’en euskara, mais je compte aussi le faire en français pour l’utiliser dans les autres écoles publiques.

Cette année, nous avons une classe pilote au collège FAL, puis nous adapterons le programme pour l’appliquer également à d’autres collèges.

Le skate est-il un outil efficace pour susciter l’intérêt des jeunes?

En tout cas, lorsque j’ai présenté le projet aux professeurs du collège FAL, ils se sont montrés très intéressés depuis le début, parce qu’ils cherchent toujours de nouveaux outils qui intéresseraient les enfants. Ce projet peut être efficace parce que les enfants apprennent du vocabulaire, de nouvelles choses, mais c’est aussi bénéfique au niveau de la motricité.

En ce qui concerne la pratique de la langue, c’est vrai qu’au début ce n’était qu’une petite minorité qui parlait en basque entre eux ou avec moi. Mais petit à petit, c’est en train de devenir une habitude et je crois qu’on parle de plus en plus en euskara.

Le skate peut être un outil de plus pour faire du sport en euskara.

Quels sont les qualités d’un bon skateur?

C’est sûr qu’il faut avoir du bon matériel, et une tête dure. Il ne faut pas avoir peur des blessures… Je ne sais pas combien de fois je me suis blessé. Il ne faut pas avoir peur.

Que fais-tu quand tu ne skates pas?

Avant je faisais du skate pour me changer les idées, mais maintenant c’est vrai que je préfère aller à la montagne, faire du surf, jouer à la pelote avec mes amis. J’aime pratiquer d’autres sports.

Parles-tu euskara depuis que tu es petit?

J’ai appris l’euskara à la maison et à l’ikastola. Je parle en euskara à la maison et avec mes amis, et parfois au travail.

Dirais-tu que le skate est répandu au Pays Basque?

Il y a des liens entre les différents groupes du Pays Basque, comme Bilbo, Algorta… Et on se connaît entre skateurs, on a une très bonne ambiance. C’est vrai que le skatepark de Biarritz est assez connu au niveau international et vu que l’on est une association, notre priorité ce n’est pas l’argent, ça change tout.

Ton endroit préféré pour parler en euskara?

La place de Ciboure. Je dirais que c’est un des endroits qui ont su garder leur âme sur la côte basque.

Quelque chose que tu détestes?

L’hypocrisie.

Quelque chose que tu aimes?

L’honnêteté.

Un rêve?

Vivre heureux et bonne santé, tout simplement.


Apprendre à jouer avec les mots, en euskara

Portraits

Apprendre à jouer avec les mots, en euskara

Lur Renteria (1996, Baiona) enseigne le bertsu dans différentes écoles de Lapurdi, elle apprend aux élèves à jouer avec les mots, en euskara. A la veille des vacances d’été, son agenda se remplit de rendez-vous liés à la préparation du festival EHZ et à ses autres engagements militants.

Hâte de troquer la cravate pour le foulard rouge !

Portraits

Hâte de troquer la cravate pour le foulard rouge !

Bayonnais de cœur et musicien dans l'âme, Xabier Parrilla Etchart (Bayonne, janvier 1978) nous a accueilli à l’Hôtel de Ville de Bayonne pour nous raconter son quotidien en tant qu'élu municipal. Nous avons parlé politique linguistique et musique en profitant de la vue magnifique depuis le balcon du Roi Léon.

Yogalaia, l'accord parfait corps-esprit-joie

Portraits

Yogalaia, l'accord parfait corps-esprit-joie

Alors qu’elle voyageait en Himalaya, un chauffeur de taxi l’a déposée sur le bord de la route. C’est là que Léa Etchegoyhen (1985) a découvert le Yoga. En rentrant au Pays Basque, elle a compris que cette halte imprévue allait chambouler sa vie. En surmontant la peur du changement et en laissant derrière elle son travail de bureau, elle propose des cours au centre Yoga Baiona. C’est là qu’elle nous a accueillis.

La militance est dans l’ADN des euskaldun

Portraits

La militance est dans l’ADN des euskaldun

Comme beaucoup de jeunes du Pays Basque nord, l'itsasuar Ihintza Irungarai (Bayonne 1991) a élu domicile dans le quartier Saint-Esprit de Bayonne. Elle nous a donné rendez-vous dans un bar agréable et nous avons discuté de ses activités et autres enjeux en tant que danseuse et euskaldun.

+ d’animations / - d’écrans !

Portraits

+ d’animations / - d’écrans !

Nous avons rencontré Jon Laplace (Bayonne, 1987) au collège Estitxu Robles de Bayonne, casquette sur la tête, ballon à la main. Il est l’éducateur du collège. Il nous a parlé de l’importance des animations pour créer des liens et pour mieux s’entendre entre adolescents et adultes. Il nous a aussi raconté des moments qu’il vit avec le Baiona FC.

AB ou OM? Je suis pour les bleus et blancs !

Portraits

AB ou OM? Je suis pour les bleus et blancs !

Plutôt que la compétition entre les sportifs, le jeune journaliste Anthony Michel préfère l’ambiance de l’après-match. Il a laissé les calanques de Marseille pour venir travailler à Bayonne. Puis il est tombé amoureux et a appris l’euskara. Maintenant, on peut l’écouter tous les jours en euskara sur France Bleu.

Chante & danse avec l'Ukraine

Chante & danse avec l'Ukraine

  • 03 Juillet | 14:30 | Bayonne
Stages de basque été 2022

Stages de basque été 2022

  • Du 04 Juillet 2022
  • Au 15 Juillet
  • Biarritz

Juillet 2022 (Uztaila)

L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Août 2022 (Agorrila)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Septembre 2022 (Iraila)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Octobre 2022 (Urria)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Aujourd'hui | Gaur

Novembre 2022 (Azaroa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Décembre 2022 (Abendua)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Janvier 2023 (Urtarrila)

L M M J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
Aujourd'hui | Gaur

Février 2023 (Otsaila)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28
Aujourd'hui | Gaur

Mars 2023 (Martxoa)

L M M J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Avril 2023 (Apirila)

L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur

Mai 2023 (Maiatza)

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
Aujourd'hui | Gaur

Juin 2023 (Ekaina)

L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
Aujourd'hui | Gaur